SplitThePitInterviewby[LaFamily]09/2006

 

 

Questions à Cap’tain Planet (VACARM.net)

 

 

 

Cap’tain Planet, ça te fait quoi de rencontrer LaFamily ?

 

J’entends beaucoup parler de ce collectif et j’aime beaucoup votre vision de la musique (sans être faux-cul). C’est bien de se bouger. Sacré Stedim, quand viens-tu boire un verre chez moi ??? [Quand tu m'assureras qu'il y aura aussi des TUCs. J'adore les TUCs "goût original"]

 

 

Cap’tain Planet, quel est ton vrai prénom ?

 

Dans la famille Le Nagard on a beaucoup d’origines bretonnes [Breizh atao ! Où est ton triskell ?]. Du coup ma mère m’a appelé « Erwan ». Ce prénom est pour moi presque une déliverance étant donné que j’ai failli me coltiner des prénoms horribles tels que Sklerijenn (ça fait un peu maladie grave et difficile à curer) ou Gweltaz (dans le genre viking des bas fonds, tu fais pas mieux). Mais bon si vous voulez me connaître un peu mieux, j’ai 20 ans, je suis encore étudiant (après l’informatique je passe à la communication) et j’habite en région parisienne.

 

 

Sortir une compil’ est une démarche assez à la mode, en ce moment, chez les webzines. Toi qui a souvent des idées originales [si si, je trouve, sincèrement], pourquoi t’es-tu, toi aussi, lancé dans cette initiative qui ne l’est pas [originale] ?

 

Je pense qu’arrive un moment où quand tu gères un webzine tu as envie d’autres choses que d’écrire de simples articles. Je n’aime pas la stagnation, Vacarm a toujours été en constante évolution. On publie un article par jour depuis plus d’un an et demi et ce n’est pas nos écrits qui changeront le destin des groupes dont on parle. On veut développer des actions plus concrètes et la compil c’est un premier pas. Ce n’est peut-être pas une initiative extrêmement originale mais ça reste un effort que peu de webzines se permettent. De plus l’intention ici était de faire se rencontrer deux webzines et de se réapproprier à notre manière la tradition du « Split ». A l’heure actuelle, le milieu indépendant peine à avancer car il se morfond dans son éthique… Avec Punkfiction on a cherché à casser les barrières et montrer qu’il n’existe ni guerre des webzines, ni guerre entre punks et métalleux. « Split The Pit » est un projet né d’un esprit d’ouverture musicale…

 

 

Quelques mots à propos de ta collaboration avec PunkFiction ? Ont-ils, chez eux aussi, un Cap’tain Planet ?

 

Je connais assez peu la rédaction de Punkfiction au final. J’ai travaillé uniquement avec James. C’est lui en quelque sorte le « Cap’tain Planet de Punkfiction ». Le pauvre, je le plains vraiment. Pendant 3 mois il a dû me supporter avec mes manies, mes coups de pression, mon stress incessant, etc …[Ah oui. Je le comprends. Moi-aussi, il m'est arrivé de vouloir te... jusqu'à ce que mort s'ensuive. Mais passons !] J’ai cru plusieurs fois qu’il allait me lâcher mais non, il est resté. Je pense qu’on a réussi ensemble à donner le meilleur de nous-mêmes pour cette compilation. On a vraiment fait ça avec passion et dans la plus grande amitié qu’il soit. Je n’ai jamais vu James, on se connaît juste par msn et je trouve ça génial de partager une passion de cette manière. Chaque jour on parle, on se donne des astuces, on s’insulte, on rigole, on vanne les goûts musicaux de l’autre, etc…

 

 

Quel est l’objectif principal ?  Faire des bénéfices de vente ? de la promo pour les webzines ? de la promo pour les artistes ? [Je te tends des perches mais que cela ne t’empêche pas d’être honnête !]

 

Les objectifs sont multiples. Il nous faut faire des bénéfices avec cette compilation, c’est sûr, mais l’opération est loin d’être « commerciale ». La preuve : il y a 23 groupes qui proposent de nombreux inédits et on vend la compilation 5€. De plus la majorité des bénéfices reviennent aux groupes (chacun touche 265€). Côté Vacarm et Punkfiction, on attend une petite rentrée d’argent qui nous permettra d’assurer nos quelques frais (impression de flyers, paiement du serveur, édition d’une autre compilation, etc…) mais l’objectif principal reste un gain de notoriété aussi bien pour les webzines que pour les groupes. En effet, ce support va être distribué en partie à des professionnels du monde musical et notamment aux labels puisque 80% des groupes présents sur « Split The Pit » sont des artistes autoproduits.

 

 

Pourquoi ce titre « Split the pit » ?

 

On a fait une longue liste de noms. Les deux rédactions des webzines se sont réunies virtuellement et on a réalisé un long « brainstorming » qui nous a conduit a choisir ce titre. Le but de la compil ou plutôt notre « trip », c’était de réunir deux scènes, deux visions de la musique alternatives que sont le métal et le punk. Bien sûr, tu retrouves d’autres styles musicaux sur « Split The Pit » mais chaque groupe présent dessus est réputé pour ses live enflammés. Du coup on est parti sur l’idée qu’il fallait rendre hommage à la fosse (le pit) et souligner le fait qu’il n’existe pas qu’UNE seule scène alternative. Le mot « split » fait référence au projet en lui-même : celui de réunir dans la tradition du split deux esprits sur un même CD. Il y a le punk, le métal, le dub, le rock, le ska et des dizaines d’autres styles qui ne méritent qu’une chose : être réunis.

 

 

Comment les artistes ont-ils été sélectionnés ?

 

Pour cette première compilation, la sélection n’a pas été très rude mais ce n’est pas pour autant qu’on retrouve des mauvais groupes. On a souhaité rendre hommage à des groupes que l’on aime et qui nous soutiennent au quotidien mais aussi à des groupes « coup de cœur », ceux qu’on a découvert récemment, qui galère plus ou moins mais qui méritaient leur place sur un support audio. On a vraiment travaillé sur la tracklist afin de proposer un CD qui s’écoute facilement chez soi avec des potes. Côté Vacarm, on retrouve Kandjar, Bawdy Festival, Zero et The Outburst qui ont été finalistes du tremplin Emergenza cette année, deux groupes de dub (Tchao Pai Pai et R2jeux) et aussi une formation que je trouve tout à fait étonnante, vraiment talentueuse malgré son extrême jeunesse : 64 dollar question. Côté Punkfiction, on retrouve des groupes qui ont de la bouteille notamment avec Guerilla Poubelle, Almond’s Drive, PO.Box ou encore Tang. Mon titre préféré reste Kobayes, c’est un inédit spécialement composé et enregistré pour l’occasion qui traite des événements récents au Liban.

 

Quels groupes aurais-tu aimé voir apparaître sur cette compilation ?

 

Certains groupes se sont désistés de la compilation. On attendait par exemple Kwamis, Sexypop et Kourtyl. Je crois qu’on peut se vanter d’avoir eu du monde au portillon, je n’ai aucun regret concernant ma programmation. Il m’était difficile de faire plus diversifié tout en restant cohérent. C’est pour ça que je prévois déjà de sortir d’autres compilations plus thématiques (ambiances électro, reggae, rock, métal, etc…)

 

 

Combien de personnes auront été impliquées, finalement, dans ce projet ?

 

D’une manière très active, nous sommes quatre. James et moi pour la programmation, Maxime (alias Skwyrell) au mastering et Yvan à la conception graphique. Ces deux derniers ont effectué un travail tout aussi honorable que celui de la programmation. J’admire le travail d’Yvan pour la réalisation du livret, on s’est vraiment pris la tête dessus jusqu’à se gueuler dessus. Je crois que si on avait été en face on en serait venu aux mains (rires). Maxime de son côté à fait un très beau travail de mastering et a rendu la compilation vraiment facile d’écoute. Il n’y a plus de baisse de niveau lors des changements de chansons, etc… Sinon les photos qui se trouvent dans le livret de la compilation nous ont été fournies par des amis photographes avec qui on traîne en concerts (l’artwork est d’ailleurs une photo prise au Bataclan lors d’un set explosif de Caliban). Après cela, des gens de la rédaction nous ont aidé mais à un degré moindre. C’était plus des tâches administratives …

 

Les CDs arrivent en octobre. A quel degré est ta pression actuellement ?

 

La pression est énormément retombée. Début septembre je travaillais jusqu’à 2 ou 3h du matin et je terminais à la limite de la crise d’épilepsie. Aussi bien mentalement que physiquement, ça a été difficile de sortir cette compil car l’idée a germé de manière extrêmement rapide et on s’est donné des délais très courts. Début juin on a eu l’idée de la compil et il fallait la sortir en octobre. On a du non seulement sélectionner les groupes, faire des devis pour le pressage des cds, récolter de l’argent, etc… mais aussi créer une association spécialement pour l’occasion !!! Ca n’a pas été une mince affaire, mes vacances je n’en ai pas profité beaucoup mais je suis vraiment très fier de l’objet qu’on a produit.

 

Quelles sont les difficultés que tu as rencontré pour la réalisation de « Split The Pit » ?

 

La chose la plus difficile c’est de gérer son temps et son stress. Avec cette compilation on a pas vraiment le droit à l’erreur. C’est pas tous les jours qu’on pourra éditer un si bel objet. Il faut savoir être méthodique et être capable d’assurer le lien entre plus d’une trentaine de personnes en même temps (manager, rédaction des webzines, fournisseurs, etc…). Durant trois mois je me suis mis la pression à bloc et au final si je ne l’avait pas fait je pense qu’on n’aurait jamais réussi à sortir cette compil !

 

Combien de CDs seront proposés au public ?

 

1500 exemplaires seront proposés au public. On en a édité 1600 en tout, 100 exemplaires serviront à la promotion. 1200 exemplaires reviennent aux groupes, tous les bénéfices sont pour eux. Les deux webzines gardent 400 exemplaires (100 pour la promo, 300 pour la vente). C’est sympa comme deal, non ? [Deal honorable, en effet !]

 

Où pourrons-nous nous procurer cette compil’ ?

 

Pour se procurer la compilation, vous pouvez l’acheter directement sur les sites Vacarm.net et Punkfiction.com (en prévente dès à présent sur http://www.vacarm.info/commande.php) ou alors sur les stands des groupes. Nous avons aussi établi un partenariat avec Chaosltd (http://chaosltd.free.fr/). Nous pensons mettre quelques exemplaires dans des distributions indépendantes sur Rennes / Nantes / Paris / Lille / Brest …

 

 

Qu’aimerais-tu que se dise l’auditeur en considérant ce disque, entre ses mains, et lors de sa première écoute ?

 

« J’ai envie de faire l’amour à Cap’tain Planet ». (rires) [Erwan, fiston, viens t'assoir plus près...]. Non j’aimerais juste que l’auditeur s’intéresse aux groupes qui se trouvent sur la compil et qu’il se rende ensuite sur nos webzines afin d’être amené à en écouter d’autres. Même si on a des activités parfois commerciales ou si on parle de groupes pas forcément indépendants jusqu’aux bouts des doigts (de pied), nos webzines cherchent à faire connaître des formations qui présentent un certain talent. Ca m’arrive très régulièrement qu’on me dise « Vacarm c’est de la merde car tu parles de dub et pas seulement de métal ». A ces gens là, je leur dis d’aller se faire mettre ! Pour chacun des membres de Vacarm (mais aussi pour nos lecteurs), la musique est une passion que l’on souhaite partager. J’ai 20 ans et voilà déjà plus de la moitié de ma vie que j’écoute de la musique indépendante. J’ai grandi avec et je ne m’en séparerais jamais car j’ai passé de très bons moments grâce à elle. Je n’ai qu’une chose à dire : supportez votre scène, intéressez-vous aux groupes qui jouent au coin de la rue lors de la fête de la musique et si vous ne savez pas jouer vous-même, montez un webzine ! 

 

Vas-tu rouler très prochainement en Ferrari [Cauet a vendu la sienne mais tente auprès de Jamel] ou bien vas-tu être obligé de réitérer l’opération Compil’ prochainement ?

 

Je roule en ZX grise vieille de 13ans … je t’avoue que je rachèterais bien la Ferrari de Cauet, ça me changerait de ma marche arrière qui craque, mais mon banquier risque de se tirer une balle. Ca me pèserait lourd sur la conscience, le pauvre. Avant même d’acheter une voiture, je crois que je m’achèterais plutôt une belle guitare ! Plus sérieusement, on va renouveler cette histoire de compil’ car c’est super intéressant et extrêmement motivant. On va aussi développer de nouveaux aspects avec Vacarm notamment avec l’organisation de concerts. On prévoit déjà 2 autres compils et de nombreuses dates de concerts en partenariats d’ici la fin 2007 …

 

Quel avenir vois-tu pour les webzines ?

 

Je pense qu’un énorme fossé va se creuser. Tout d’abord, on retrouve de plus en plus de webzines peut-être monté suite à une bonne intention mais qui ne font pas pro. Ils sont bourrés de fautes, les analyses sont creuses, le design est horrible, etc… Ensuite un fossé technique car les webzines qui écrivent le mieux ne seront pas forcément les mieux référencés. C’est dommage car cette profusion de sources d’informations risque de nuire à tout le monde. En effet, comment vérifier que l’information est fiable ? Sans compter que les mauvais webzines nuiront à l’image des plus pros …

 

Y a-t-il une question que tu aurais aimé que je te pose ?

 

J’aimerais plutôt que tu poses des questions à James de Punkfiction [Faut que tu me le présentes - J'suis timide, moi], il aurait lui aussi beaucoup de choses à dire ! (rires). Si, j’avais une question à lui poser je pense que ça serait « Dude, quand est-ce que tu viens chroniquer pour Vacarm ? ». Il me tuerait … (rires).

 

Le mot de la fin à l’attention de nos lecteurs est pour toi !

 

N’écoutez pas Stedim, c’est un fou ! (rires) [Comme si quelqu'un m'écoutait !]

Plus sérieusement, supportez votre scène, soyez curieux et restez humbles. Faites nous découvrir vos groupes locaux aux travers de nos forums par exemple … Ce sont eux le talents de demain !

 

 

Merci à E-zic, à LaFamily mais surtout pas à toi Stedim, tu n’as aucun mérite ! [De la haine à l'amour, il n'y a qu'un pas...]

 

Pour précommander « Split The Pit » (23 groupes – 5€) : http://www.vacarm.net/commande.php

 

VACARM : www.vacarm.net
Punkfiction : www.punkfiction.com
Chaos Ltd : http://chaosltd.free.fr/
LaFamily : www.myspace.com/lafamilyfrance

 

© - E-zic.com v3 : 2000-2018 - © Tous droits réservés - Reproduction Interdite - Hébergement OVH