Vendredi 30 août. 10h00. QG du M&Ms posse, on se prépare pour ce qui sera le dernier festos de l'été mais aussi notre premier road trip avec la M&M's mobile. Direction le Fort De Tamié près d'Albertville, petit havre de paix aux allures champêtres qui se prépare à l'invasion de spécimen en tout genre ( !).

Après « Thelma et Louise », E-zic Production présente :

UN WEEK END AVEC LE M&M's POSSE

SOMMAIRE :

- Story board
- Interview de Lofofora
- Review : Paraffine
Lofofora
Favez
 Third Eyed Machine
Pustule l'ArdéchoisMig
Maczde Carpate
  Spook And The Guay
Ventilator

REMERCIEMENTS :

Un énorme merci à Jérôme, Jean-Pierre, l'équipe de l'Oreille Clandestine et tous les bénévoles du Rock au Fort avec qui on a passé un excellent festival, aux Lofo et à Fabrizi (ou comment être rock'n roll avec class !), merci aux Paraffine pour leur bonne humeur et leur chauffage dans la tente, clin d'œil à Third Eyed Machine, merci à Fabrice de Décibel Prod pour ses écoutes en avant première !, à Pustule pour nous avoir encore une fois bien fait marrer, à Pierrot (www.santagore.com) pour son mini disc, toute la team lyonnaise (www.hammerock.fr.st), Cléa (sympa ta nuit ?). Et puis merci aux vodka pomme qui réchauffe, aux petites chenilles dans la tente, à Pascal descendant spirituel du Dalai Lama, et au monsieur qui nous a transporté en mini bus jusqu'au camping… et merci à la MJC d'Oullins (t'inquiètes Pascale on va t'la faire ta pub ! !).

STORY BOARD

10h00, après un déménagement musclé, le M&Ms posse finit enfin de charger la voiture… y'en a plein le coffre et plein les sièges arrière, heureusement qu'on part que deux jours ! Bref, feuille de route sous le nez on se lance à l'aventure.

10h45 « Putain j'pète la dalle », c'est le signal pour s'arrêter. Première pause café-gâteau-clopes… on est équipé mieux que des touristes hollandais. Tu veux un café ?

« Car j'étais sur la route toute la sainte journée éé.. » … putain qu'est ce qu'on se fait chier sans poste…

Après trois heure de route dont un quart d'heure de putain de tournant sur une côte à 80%, on arrive enfin ! Grosse surprise ! Le site est magnifique, le soleil brille, les oiseaux gazouillent et dire que dans quelques heures il y aura aussi du rock'n roll…

Qui dit Fort dit pierre, et qui dit pierre dit paie tes galères de tente… pour ceux qui ne me (Marion) connaissaient pas, vous savez maintenant qu'il faut pas se frotter à moi ! J'ai le maillet facile…

La journée se déroule tranquillement en attendant les premiers concerts. Arrive l'heure d'interviewer Lofofora. Ca à l'air studieux comme ça mais c'était en réalité la fête du slip.

Passage… repassage… rerepassage au bar en compagnie de tous les lyonnais.. oula on commence à voir flou, comme la photo.. c'est pas magique ? ! ! Non, c'est juste vodka / bière.

21h25 Paraffine commence son show. Ils nous avaient parlé d'une surprise, elle était de taille, jugez plutôt. Le set quant à lui a été parfaitement maîtrisé, c'est discothèque dans le Fort de Tamié.

La prestation de Lofofora a su nous faire oublier le petit flottement des Eurock'… public en feu, set de folie et même les blancs dus aux problème techniques passent comme une lettre à la poste grâce aux petites blagues de Reuno et aux danses de Pierre.

Favez, bien que peu habitué à la France a fait une prestation remarquable et très wock'n woll. Un rock indé qui arrache dans la lignée de Rival Schools… on est conquises !

Les Third Eyed Machine ont remporté les faveurs du public pourtant décimé par le froid. Bravo c'était pas facile de passer après Lofo !

Pustule l'ardéchois et son bidule ont quant à eux assuré comme des bêtes entre chaque concert. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, Pustule c'est un anarcho déglingos, grand parolier de son état dont la reprise punk de « C'est toi que je t'aime » aura marqué tous les esprits tout comme son combat de sucettes gonflables avec Reuno sur « Vive le feu ».

Les photos de fin de soirée ont été censuré… passons directement au lendemain !

Le temps était à la pluie, mais quand Mig est monté sur scène on ne s'en est même plus rendu compte. Un trip hop électrisant entre Portishead et Jeff Buckley (qu'ils reprendront d'ailleurs) et une chanteuse absolument sublime qui a définitivement rendu le site magique.

Maczde Carpate, révélation de la soirée (sous les bons conseils de Jérôme from TEM! !). Une bande de sauvageons, torses nus au rock métissé tantôt oriental tantôt pop mais toujours avec une putain de personnalité ! Affaire à suivre !

Le concert de Spook and The guay est allé crescendo, alternant nouvelles et anciennes compos… on a commencé sous la pluie d'Albertville et on a fini sous le soleil de Toulouse.

Ventilator a pris la relève de Pustule. Si les fous du volants avaient formé un groupe ça aurait donné ça !

Le dimanche s'annonce critique ; réveil sous la pluie, fatigue de deux jours mais bon, fallait bien vous ramener toutes ces fabuleuses images ( ? ? ! !). On se motive et on retrouve la M&M's mobile. En chemin promenade du dimanche au lac du Bourgey entre papis, mamis… mais bon, c'est pas si beau que ça et c'est même carrément chiant !

Malgré l'ambiance pas folichonne de ce dimanche grisâtre, on ne se laisse pas abattre et on reste rock'n roll jusqu'au bout du sac.

Voilà, la soirée diapo est terminée… on se donne rendez-vous l'année prochaine au festival du Rock au Fort qui est vraiment… ROCK'N ROLL ! ! !
Le M&Ms posse

Avant

Après

NO COMMENT

© - E-zic.com v3 : 2000-2022 - © Tous droits réservés - Reproduction Interdite - Hébergement OVH