La soirée commençait mal... attente dans le froid... pas de place assise...

 

Allez bon ... je suis à la cigale ... et je viens voir les Wriggles !!

 

Je les avais cru disparus ... mais c'était pour mieux revenir... à 3... 3??? Je suis sceptique... Les Wriggles sont de ces groupes qui se sont forgés une identité par chacun de ses membres. Alors quand j'ai vu qu'ils n'étaient plus 5 mais 3 la surprise et l'inquiétude furent grandes.

 

Mais finalement la curiosité à prit le dessus et me voilà... debout(bon ok je suis lourde) ... à la Cigale... pour une de leur trois dates dans cette salle.

 

En première partie je retrouve Lili, découverte pour ma part à la Maison de la Radio... Une voix à couper le souffle... et une simplicité sur scène déconcertante ... elle a tenu en haleine tous les spectateurs...

 

Attente des Wriggles... en fond sonore passera Syd Matters... je m'évade quelques minutes quand soudain la lumière s'éteint et le public s'agite... je redescends sur terre ! Première chanson, le sourire monte sur mon visage... les tenues rouges, les accessoires, les mimiques.. tout est là! Et sur de nouveaux textes... Je suis rassurée dès les premières secondes: je sais que je vais passer une bonne soirée.

 

 

Tout au long du concert les rires éclatent, les applaudissements aussi...ils ont réussi à nous enchanter sur des chansons inédites; le tout avec uniquement une guitare, un banc d'école, et deux panneaux noirs. C'est hallucinant ce qu'ils ont pu imaginer avec ces derniers: un lit, des portes, un tableau, un moyen de se cacher, ...

 

Ils dressent toujours un portrait criant de vérité de notre société: Homosexualité, Politique, Racisme, Misère, Travail à la chaine ... tout y passe mais toujours avec des mots choisis, sans tomber dans la facilité avec des mises en scène toujours plus originales les unes que les autres...

 

 

Mais les Wriggles parlent aussi de thèmes plus légers (quoique): Amour, Panne d'inspiration, Discussion avec Mémé... 

Nous avons également eu droit à des incontournables: Poupine et Thierry, PSG, La montgolfière, Géraldine... mais je suis sûre que de nouveaux classiques se cachaient dans la set liste d'hier soir.

 

Les Wriggles sont toujours là... ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait différents.

 

 

Je me referais bien un peu de nez moi...

Marilou

[Review HexaLive]

© - E-zic.com v3 : 2000-2018 - © Tous droits réservés - Reproduction Interdite - Hébergement OVH